vendredi 30 octobre 2015

L'après iPad


Comme évoqué il y a tout juste 1 an lors d'un ancien article, les iPads premières générations entrent depuis quelques temps en désuétude. On le concevait bien avant que cela devienne manifeste. Mais, voici des chiffres de 2015 qui le confirment.

Selon l'agence GSK, les ventes de tablettes baissent de -8% en 2015, contre +40% de progression pour les phablettes ! Le vent tourne.

L'idée, un appareil peu nomade : la tablette (illisible dehors, lourd, sans possibilité de téléphoner ni de produire). Et en face, de nouveaux appareils nommés 'Phablet' ou phablette, qui combinent l'avantage du smartPhone (mobilité) et de la tablette (immersion). Si à cela on ajoute que le prix moyen pour l'acquisition d'une tablette chute vertigineusement de 600€ en 2010 contre 250€ cette année, on en déduit surtout que les équipements ne font pas bondir les performances matérielles de ces périphériques et limitent le côté bling bling de leur vocation initiale.

Et donc, quid du Digital publishing ? Il suit, comme ses utilisateurs.

Les solutions numériques pour publier du contenu sur les plateformes tactiles déploient leurs lots de réponses adaptatives. L'enjeu aujourd'hui n'est donc plus de se focaliser sur un format (iPad classique 4/3 en 1024x768), mais bien sur le contenu enrichi qu'on y déploie et sa modularité (vidéo, animation, dataviz, web série, infographies interactives). Et c'est la solution clé en main qui offrira le meilleur rapport "affiche responsive/interactivité/prix" qui tirera son épingle du jeu. Souvenez-vous qu'après l'iPod vint Deezer !

A lire :
http://www.anousparis.fr/tendances/high-tech/tele-tablettes-mobiles-des-ecrans-toujours-plus-grands

A suivre.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire