mardi 16 juin 2015

Adobe CC 2015 : nouveautés


C'est ce mardi 16 juin qu'Adobe a annoncé son traditionnel lot de nouveautés annuelles pour les créatifs. Voici celles qui ont retenu mon attention.

Photoshop CC 2015
Un nouveau mode de gestion de document, inspiré d'Illustrator, permet de rassembler les déclinaisons d'une même identité au sein d'un fichier unique, dans des formats différents. La gestion de l'export prévoit également une génération automatique du rendu des images, aux standards Web et mobiles ou en PDF. Une option qui devrait séduire tous les designers d'interfaces.

Dreamweaver CC 2015
Dreamweaver intègre MediaQuery, soit le moteur de Edge Reflow. On peut alors se demander pourquoi ont-ils conservé Reflow ? D'autant que Dreamweaver offre la possibilité de gérer le responsive à partir de conteneurs sémantiques, ce que n'autorise pas Reflow. Dreamweaver revient dans la course ?

Flash Pro CC 2015
Flash s'oriente sur les animations complexes pour les jeux et les interfaces riches, définitivement. Une extension nommée Character animator permet en effet d'animer des personnages à partir d'une captation Webcam (lipsync...). Flash réintègre également l'outil de cinématique qui aide à traiter avec des objets articulés. Le tout, exporté en HTML5 ou en vidéo HD. Idéal donc pour les motion designers.

Adobe Stock
Le célèbre Fotolia intègre désormais la suite sous la forme d'un avoir de 10 images annuelles par licence, incluses dans votre abonnement.

Les grands absents :

  • InDesign qui n'intègre plus l'export DPS.
  • Edge Animate, dont on attend de sérieuses évolutions et une plus grande stabilité.
  • Toujours pas d'encodage Web standard Webm ou Ogv dans Media Encoder.
  • Flash Pro permet enfin d'importer le format vidéo h264, mais ne permet pas d'exporter une animation qui en contient. De quoi brouiller plus encore les cartes d'un logiciel qui peine à faire comprendre qu'il ne génère pas que du SWF mais aussi de la vidéo et du HTML5. Si un outil qui publie au format vidéo annonce ne pas permet d'exporter en h264, il y a de quoi en perdre son latin. Pour lever toute ambiguité, retenez que Flash produit des vidéos, mais uniquement à partir des animations réalisées directement dans Flash.

De nouvelles annonces sont prévues courant juillet, concernant les nouveautés liées à DPS, hélas réservées aux très grands comptes. DPS survivra-t-il ? A suivre.

1 commentaire: