lundi 24 novembre 2014

Adobe arrête l'offre freemium iOS


C'est aujourd'hui qu'Adobe annonce l'arrêt de l'export natif Apple iOS pour iPad et iPhone à partir de la Creative Cloud si vous ne bénéficiez pas d'un abonnement professionnel au service Digital Publishing à partir de 3660€HT/an. Détails.


L'annonce est lancée ce jour, mais elle prendra effet le 1er mai 2015. A compter du mois de mai donc, vous ne pourrez plus générer d'application IPA avec InDesign si vous ne disposez pas d'un abonnement DPS. Mais l'offre se verra substituée par l'export ePub3, gratuit, déjà disponible dans InDesign. Le ticket iOS à 336€ risque également d'être supprimé :

We will be announcing publicly on November 24, 2014, that DPS, Single Edition will be retired on May 1, 2015. We will remove Single Edition as a purchasable product from Adobe.com on December 4, 2014. Please continue reading for more details.

Pourquoi ce changement ? Plus personne n'ignore la fragmentation des usages. Android, Windows, viennent rogner le territoire d'Apple sur les nouveaux périphériques tactiles. Or, l'offre native iOS, si elle permettait de bénéficier d'un format de qualité et suffisant dès 2010, ne permet plus d'offrir une visibilité satisfaisante à des projets qui se sont souvent révélés contenir la vitrine de graphistes indépendants, de portfolios d'agences, à travers cette offre Freemium (sans frais) qu'offrait Adobe aux abonnés de la creative cloud. Ainsi, pour permettre à tous de diffuser largement un projet vers le digital, Adobe a choisi de rendre l'export ePub3 fixe et reflow gratuits à partir de inDesign et de retirer l'offre iOS, maintenant réservée au développement de campagnes plus riches.

Rappelons cependant que les standards ePub (uniquement dans le cadre de l'offre payante DPS) de Adobe font parfois hérisser les membres de l'IDPF qui normalisent les usages du digital. Adobe en effet ajoute ses DRM (verrous anti piratage) dans son format ePub qui freine son accessibilité (comme Apple avec iBooks Author). Un export ePub de fait indisponible sur certaines plateformes, mais qui permet au moins de valoriser son book à défaut de monétiser réellement du contenu, qui se révélera hélas moins adapté à une utilisation plus professionnelle.

Avec cette autre nouveauté qu'est l'export vers Windows mobile, Adobe place cependant DPS comme la solution pour les éditions de périodiques la plus transversale du moment. Aucun autre plugin n'est à ce jour en effet disponible vers un export pour Windows mobile.

Avantages de l'ePub3 :
  • Transversalité des systèmes (iOS, Android, Window, navigateurs de bureau)
  • Pas besoin de soumission à iTunesConnect, pas de certificats, pas de compte Apple developer requis
  • Pas besoin d'un Mac
  • Compatible Edge Animate
  • Texte sélectionnable et Reflow
Pour ceux qui souhaitent pouvoir publier vers iOS en natif, sans toutefois accéder à une offre à 3660€HT/an, d'autres solutions restent cela dit disponibles, telles que :
  • Aquafadas (380€),
  • Twixl (750€),
  • PandaSuite (99€/mois),
  • Origami (49€/mois + 599€),
  • Apple iBooks Author (en ePub, mais gratuit),
Le salon du digital qui se tient également cette semaine dans le XVè, à Paris, devrait voir déferler son lot de nouveautés. A suivre.

1 commentaire:

  1. Lire aussi l'article de Cyril Ernou sur Electric news : http://electricstudio.fr/news/adobe-retire-de-la-vente-dps-single-edition/

    RépondreSupprimer