jeudi 2 octobre 2014

L'écran mat, avenir du digital ?


Nos écrans mobiles brillent par leur inutilisabilité en extérieur !

Vous connaissez les écrans à encre numérique utilisés pour les liseuses, qui ne craignent pas les reflets en extérieur ni les salissures. Ces écrans restent cependant lents à l'affichage et peu d'équipement autorisent la couleur au-delà de quelques teintes primaires.

Sur l'autre pan du digital, les tablettes haut de gamme proposent des résolutions toujours plus fines et une profondeur accrue, mais sans résoudre le problème de la visibilité des écrans en milieu extérieur, au soleil et en contre jour. Or, toute la mobilité des nouveaux support tient là. Comment peut-on dire d'un objet qu'il est réellement nomade s'il n'est pas utilisable à l'extérieur ?

Tant que les écrans ne rivaliseront pas avec le papier, inutile d'espérer voir un iPad remplacer son magazine qu'on aime lire en se payant une mousse ou un kawa à la terrasse du coin. Cette contrainte se retrouve aussi pour un usage professionnel. Quel utilisateur n'a pas un jour rêvé de pouvoir travailler en bronzant au soleil ? Cela ne serait possible qu'avec un écran mat à encre numérique.

Plus que les ratios, le nombre de pixels, les enrichissements, il m'est apparu que la véritable évolution qui pourrait bouleverser les usages serait celui d'un écran mat en milliers de couleurs, à moins que les phablettes, réellement mobiles, elles, aient raison du format tablette. Un écran mat, c'est pas grand chose, mais certainement beaucoup de technicité. Je voulais simplement partager cette idée.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire