dimanche 8 juin 2014

SWIFT : Le Flash par Apple


A l'image de son logo, un oiseau qui pique du nez, Apple cherche une solution pour maintenir ses développeurs vers sa plateforme iOS et pérenniser son modèle décroissant autour du tactile. Voici SWIFT.

De plus en plus, il est vrai, les développeurs migrent leurs créations vers des contenus HTML5 hybrides, lesquels sont dispatchés vers des coques natives, pour un gain d'interopérabilité. Surtout depuis ces deux dernières années où le HTML5 commence sérieusement à être bien interprété. Que reste-t-il à Apple ?

Apple, qui a vu fondre sa cotation boursière de moitié en 6 mois, a donc choisi, plutôt que d'innover, de remplacer la programmation en Objective-C, basée sur une logique qui date quand même de 1972 (comme le rappelle dans un brillant article, Vincent Drouot, de Electricnews), par un langage proche de l'ECMASCIPT, c'est-à-dire proche de Javascript (HTML5) et d'ActionScript (Flash) ! Oui, vous l'avez lu, Swift est proche d'Actionscript dans sa grammaire et son fonctionnement (bien que Swift bénéficie d'un pont direct pour dialoguer avec l'OS, ce qui le rend plus performant). Une pilule amère pour les codeurs iOS, qui après avoir vu Apple dénoncer la simplicité de Flash, se voient contraints, pieds et poings liés, de subir en quelques sortes son apprentissage.

Mais finalement, la vraie question est : la plupart de nos animations relèvent-elles de présentations animées (simples, peu gourmandes) ou de développements de bas niveau impliquant la génération d'images et de médias (complexes, gourmandes) ?

Si vous êtes programmeurs ou tentés de suivre Swift, juste pour le fun et agrémenter vos présentations (simples, peu gourmandes), je vous invite plutôt à lorgner du côté des possibilités croissantes du HTML5 pour offrir une plus grande transversalité à vos productions. En HTML5, rappelons que vos créations seront visibles dans les navigateurs, dans des applications natives et en ePub3 !

En revanche, si en effet vous devez traiter des données en bas niveau et mettre en place un moteur de génération et de traitement dynamique de médias (complexe, gourmand), passez directement au C. Ce qui rendra votre travail en outre plus rationnel et adaptable pour les autres plateformes.

Vous le remarquez, Swift est une promesse qui ne tient pas la route et qui vise avant tout à maintenir des développeurs dans un environnement propriétaire, tentés par d'autres langages plus simples, plus ouverts, et suffisants. Une solution parfaitement convenable donc pour tout programmeur qui ne souhaite pas quitter iOS. Tout comme le sort du format Flash SWF a été scellé, celui de Swift, très fermé, pourrait bien à son tour subir le même sort. Soyez-en avertis...

Lire aussi,

Electricnews :
http://electricstudio.fr/news/apple-change-dere-avec-swift-un-nouveau-langage-de-programmation-93-fois-plus-performant/

20 minutes :
http://www.20minutes.fr/high-tech/1394797-swift-pourquoi-apple-a-cree-un-nouveau-langage-de-programmation

Et pour en savoir plus,

Le mode d'emploi de Swift au format ePub :
https://itunes.apple.com/us/book/the-swift-programming-language/id881256329?mt=11

La page d'initiation sur le site Apple :
https://developer.apple.com/swift/


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire