jeudi 6 mars 2014

Edition jeunesse : fixed, reflow ou apps ?


Le site www.actualite.com publie un article très intéressant sur le marché de l'édition numérique jeunesse. On y perçoit les usages, encore émergents, et quelques retours sur les modèles économiques.

http://www.actualitte.com/reportages/applications-ebooks-l-edition-jeunesse-explore-les-univers-numeriques-2071.htm

Pour résumer :
  • l'ePub 2 ou 3 est peu coûteux mais son prix de vente reste rédhibitoire, ce qui limite le succès des éditions ;
  • l'ePub3, plus animé et graphique, n'est disponible que sur iBooks et la Kindle fire, mais le standard d'Amazon freine les éditeurs ce qui marginalise encore plus le marché, très émergeant donc ;
  • l'epub reflow (élastique) est utilisé surtout pour les textes, les romans jeunesse et les textes d'étude ;
  • l'epub fixed (image aplatie) est plus favorable aux livres graphiques du fait de la fixation intrinsèque des pages ;
  • le format appli reste de loin le plus probant et offre le meilleur retour sur investissement, car il autorise une plus grande interactivité et de plus beaux effets animés pour un nombre de vente bien plus élevé, mais le rapport entre son coût élevé de production (jusqu'à 50 000€, campagne de communication et marge Apple incluses) et son prix de vente bien plus bas qu'un livre ePub (4 à 5 fois) en fait un modèle encore assez peu rentable à moyenne échelle (France), plutôt en devenir ;
  • les formats Android se développent de plus en plus et imposent une nouvelle stratégie du livre applicatif et bon marché, à définir.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire