lundi 16 décembre 2013

Réforme de la formation continue


Ce 14 décembre 2013, a été lancée la réforme de la formation continue. Les nouvelles cotisations entreront en vigueur au printemps 2014 et les droits qu'elle induit seront effectifs eux en janvier 2015 :
http://www.pourseformer.fr/fileadmin/www.pourseformer.fr/www.pourseformer.fr/ANI_formation_14_de__cembre_2013_Accord_ouvert_a___signature.pdf

Actuellement, quiconque ayant cotisé un temps soit peu en tant que salarié, ou tout demandeur d'emploi de longue durée, peut bénéficier d'une formation courte (DIF) ou longue (CIF), sans qu'elle n'ait de rapport avec quelqu'employabilité que ce soit, ni qu'elle se révèle qualifiante. La plupart des formations sont de très bonne qualité (Pyramyd, Gobelins...) et indispensables face aux évolutions de nos métiers, mais quelques centres de formation sans scrupule ont profité de cette vache à lait (35 milliards/an) pour vendre des stages bidons à des des candidats vulnérables (ex : le Gret...). Voici ce qui devrait changer :

Les formations devront être qualifiantes. C'est-à-dire aboutir à un certificat de qualification professionnelle ayant une équivalence universitaire dans le monde entier. Cela signifie également que les formateurs devront s'illustrer d'un diplôme valant au moins le niveau pour lequel ils enseignent. Logique tout-à-fait discutable si l'on considère qu'un formateur maîtrisant bien un aspect d'un diplôme vaut mieux qu'un diplômé ayant une vision large d'un métier mais sans compétences opérationnelles. Mais sur la conduite générale d'une formation, il reste en effet compréhensible qu'il faille assurer au moins le niveau pour lequel on intervient.

Les droits seront élargis à tous les adultes de + de 16 ans, toute leur vie, pour 150h de formation maximum tous les 9 ans, qu'ils soient salariés ou non. C'est-à-dire moins que les 120h/5 ans actuellement en vigueur et disponibles cela dit uniquement pour les salariés ayant cotisé. C'est le partage du temps de formation, pour ainsi dire. Plutôt une bonne nouvelle donc. Mais les pré-requis des candidats à la formation devront être davantage contrôlés qu'auparavant, par secteur d'activité. Plus de temps de préparation, c'est donc aussi moins de temps pour approfondir un sujet.

La refonte de la taxe professionnelle. Elle sera élargie aux TPE et uniformisée. Pour connaître le détail des taux par catégorie professionnelle, consultez cette page de l'Express entreprise :
http://lentreprise.lexpress.fr/

La création d'un observatoire des métiers. Il aura pour mission de vérifier la validité d'un programme de formation et de confirmer aux OPCA (les financeurs) si une formation est en phase ou non avec les promesses d'embauche des entreprises. Le cas échéant, la formation ne sera pas prise en charge. Elle pourra avoir lieu si les entreprises ou les particuliers se les offre individuellement sur leurs fonds propres, mais si elle n'est pas finançable, il y a de fortes chances pour qu'elle ne soit pas maintenue dans les programmes catalogue des centres de formation.

Ce qui va se produire, c'est que tous les centres de formation vont appliquer à la lettre les programmes éligibles du RNCP afin d'entrer dans le cadre juridique des formations qualifiantes. C'est-à-dire qu'ils vont ajuster leurs programmes afin de montrer qu'ils enseignent ce qui est demandé. Mais ça, c'est de la pure réthorique. En pratique, il conviendra de s'assurer que les contenus sont réellement opérationnels, concrets, que les formateurs ne se contentent pas de commenter, mais effectuent une réelle transmission de savoir aboutissant à une véritable mise en pratique. Et cela, seuls les stagiaires sortant des centres de formation sauront vous dire ce qu'il en est vraiment.

En résumé, si vous souhaitez vous reconvertir, tentez d'abord de rencontrer des personnes ayant déjà suivi le parcours de formation que vous convoitez afin de vous assurer que même si la formation apparaît éligible, qu'elle s'avère réellement qualifiante. Il y a beaucoup de baratineurs dans le milieu. Et ces réformes vont amplifier le phénomène. Restez vigilants ; )

3 commentaires:

  1. Le compte personnel de formation qui devrait être mis en place en 2015 enregistrera t’il les temps passés par les participants aux MOOCs ?
    www.tvdesentrepreneurs.com l’école de formation de l’entrepreneuriat vient d’organiser deux MOOCs :
    - www.passeportpourentreprendre.com en octobre 2013 pour les créateurs et repreneurs d’entreprises ( une deuxième session est programmée du 8 au 17 février 2014)
    - www.passeportpourgerer.com en décembre 2013 pour les dirigeants de TPE/PME ( prochaine session du 7 au 16 juin 2014)
    - Et organisera un troisième MOOC, en mars 2014 www.passeportpourdevelopper.com (session du 15 au 24 mars 2014)

    A chaque session des milliers d’inscrits se forment en moyenne pendant 8 heures.
    Donc des milliers d’heures de formation sont dispensées dans les différents MOOCs maintenant organisés en France .
    Ces heures seront-elles comptabilisées dans le compte personnel de formation ?
    Cette question n’a apparemment pas été débattue entre les partenaires sociaux.
    Espérons qu’elle le sera par les députés.

    RépondreSupprimer
  2. Le gouvernement incite à la virtualisation des formations pour la formation initiale, car cela rogne sur les coûts budgétaires de léducation nationale, mais quelle qualification peut-on obtenir d'une formation 100% virtualisée ? Les Moocs peinent à s'émanciper à cause de cela, malgré les promesses lancées ces dernières années. Les centres de formation en font surtout un outil pour valoriser leurs actions sur le terrain et payantes. Je ne suis pas certain que les Moocs vont remplacer la formation présentielle. Mais la question reste intéressante. Il est également probable que le gouvernement ouvre le financement de Moocs pour des formations généralistes accessibles à moindre coût, avant d'orienter vers des formations expertes vers du présentiel, à tarif plus élevé. A suivre.

    RépondreSupprimer
  3. Un lien reprenant les annonces du gouvernement sur la réforme de la formation continue, sur l'Express de février 2013 :

    http://lentreprise.lexpress.fr/formation/projet-de-loi-sur-la-formation-professionnelle-les-14-principales-mesures_45765.html

    RépondreSupprimer