mardi 25 juin 2013

TV connectée : Netflix


Netflix est un service de VOD disponible quasi uniquement dans les pays anglo-saxons. Initialement un simple loueur de films DVD, il est en train de devenir le canal de diffusion préféré des américains, au point que les institutionnels français cherchent à développer le leur.

Le CNC en effet attribue une enveloppe significative à qui saura proposer un tel service. L'intérêt ? Eviter que la dérégulation annoncée par Bruxelles, sur notre spécificité culturelle française, ne se fasse littéralement absorbée lorsque Netflix aura le feu vert de Bruxelles pour déferler sur nos côtes.

Actuellement, rappelons que notre spécificité culturelle impose une chronologie de la diffusion des oeuvres à travers tous les médias et, accessoirement, une taxe sur les ventes, utilisée pour financer  la diversité des oeuvres. Avec un nouveau diffuseur, autorisé, au nom du libre échange et de la concurrence, à vendre du film et des shows TV sans respecter la chronologie des médias ni notre système localisé de cofinancement des productions audiovisuelles, c'est tout notre système qui implosera laissant place uniquement à des oeuvres dont le modèle économique rivalisera avec celui des américains.

En attendant que nos institutions parviennent, donc, à développer leur propre Netflix, nous concevons déjà l'évolution programmée de notre modèle de télévision. Bientôt, nous regarderons nos programmes en effet à la demande, partageant avec nos proches nos émissions favorites, les commentant en temps réel sur nos tablettes. La grille linéaire de papi ne servira plus qu'à placer des liens vers les services de VOD, entre une ou deux pages commerciales.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire