lundi 3 juin 2013

PhoneGap : une solution anti-crise

PhoneGap est un outil intégré à creative cloud qui permet de réaliser des WepApps simplement.

Une webApp est une icône d'application qui lance une page Web dans une fenêtre de navigateur invisible. Ce n'est pas une application développée nativement dans le langage du système de sa plateforme de destination, mais ça y ressemble. Pourquoi cette solution jusqu'ici délaissée pourrait-elle revenir dans la course ?

Si les WebApps ont souvent été critiquées parce qu'elles limitent les fonctionnalités vis-à-vis des applications natives (cache limité à 5Mo, pas d'accès aux périphériques de l'OS, peu d'outils pour les développer simplement jusque là), de nouveaux avantages rendent cette solution de plus en plus viable pour des présentations classiques :
  1. Ne requiert plus Xcode ni Eclypse. La version de PhoneGap intégrée à la suite Adobe Edge tools comprend un nouveau service de compilation de votre projet sur le site de Adobe, en ligne, et épargne ainsi la gestion lourde de l'installation et la maintenance du moteur de compilation Xcode pour Apple iOS et Eclypse pour Android. Compiler son appli devient un jeu d'enfant.
  2. Facile à développer. Les logiciels HTML5 se multiplient et on peut désormais monter son appli sans coder, avec Edge tools, Dreamweaver, WordPress, etc.
  3. Indépendante des stores. Les WebApps s'installent directement sur les OS par les utilisateurs à partir d'un fichier à télécharger. Les WepApps ne requièrent pas la validation d'Apple pour être installées puisque c'est le moteur sécurisé de Safari, pour ce qui est de Apple, qui verrouille pour ainsi dire les contenus.
  4. Economique. Si on peut développer sans coder et s'il n'est pas nécessaire de passer par l'app store, alors, un profil de webdesigner à 600 euros jour peut suffire. Pas besoin d'un programmeur à 1000 euros jour. Le temps de développement sera également plus court si l'interactivité reste limitée. En temps de crise, c'est sans doute l'argument le plus probant.
  5. Compatible. Le langage HTML5 commence à être bien pris en compte dans la plupart des navigateurs mobiles. Il n'y a pas de restrictions à développer des interfaces animées.
  6. Responsive. Les interfaces HTML5 s'adaptent en fonction de la taille et de l'orientation des écrans, grâce aux spécifications Media query et CSS3. Un seul développement permet de balayer toutes les configurations.
  7. Compatible PHP/MySQL. Le gros avantage des WebApps est qu'elles peuvent utiliser l’infrastructure Web existante souvent basée sur PHP/MySQL. Inutile de réinventer la roue donc. Idem avec WordPress.
Le JDN reprend ces arguments dans un article plus étayé que vous pouvez également consulter à l'adresse suivante :
http://www.journaldunet.com/ebusiness/expert/54343/pourquoi-j-ai-choisi-de-me-passer-de-l-app-store-et-de-l-android-store.shtml?f_u=12431838

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire