mardi 14 mai 2013

Edge Tools s'impose enfin !


Les évolutions annoncées à l'occasion de la nouvelle version de la Creative Cloud la semaine dernière font état de quelques fonctionnalités sur la plupart des logiciels Adobe, mais c'est Edge tools, qui, de mon point de vue de Flasheur méfiant, et malgré la progression prudente du produit, est réellement en train de s'imposer comme nouvel outil standard d'animation pour le Web. En voici les raisons :
  • On commence à le savoir, le format Flash SWF pose des problèmes de visibilité sur les périphériques mobiles et à part le développement d'applications pour mobile ou l'export vidéo, il n'est plus recommandé d'animer pour le Web en SWF. La version de Flash CC oriente manifestement les designers vers Edge en retirant de Flash de nombreuses fonctionnalités natives de son moteur d'animation ;
  • L'iPhone est sorti en 2007, et à ce jour, en 2013, soit plus de 6 ans après (comme nous l'avions prédit ici-même avec l'attentisme nécessaire), il existe désormais des outils pour animer proprement et sans coder en HTML5 et en Javascript ;
  • Les navigateurs ont implémenté les nouveaux standards d'animation que sont : Javascript et CSS3, bien que ce dernier requiert encore un peu de temps pour une prise en charge parfaite dans tous. Mais les fonctionnalités CSS3 éventuellement absentes sont alors généralement corrigées par du Javascript ;
  • Fireworks a été arrêté. Pour réaliser des interfaces Web graphiques et animées, en HTML5, dans la suite Adobe, il ne reste que Edge tools ;
  • Les fonctionnalités Grid reflow de Dreamweaver ne sont pas évolutives contrairement aux spécifications intrinsèques de Edge tools ;
  • Les versions de Edge actuellement disponibles viennent d'être finalisées. La dernière évolution principale est Edge Reflow qui permet de créer des sites graphiques responsives sans coder ;
  • Edge tools est désormais disponible pour tous les utilisateurs qui effectueront une mise à jour de la suite creative puisqu'elle est comprise dans l'offre cloud, qu'elle soit-elle. Jusque là en effet, seuls les rares utilisateurs à avoir choisi le cloud pouvaient disposer de Edge (en bêta), autant dire qu'il n'était pas vraiment usité. Désormais, l'outil finalisé est entre les mains de tous les designers ;
  • Edge va implémenter à terme de nombreuses évolutions CSS telles que détaillées ici : http://html.adobe.com/fr/webstandards/.
Pour toutes ces raisons, donc, et surtout pour les deux dernières, je pense raisonnable de considérer que Edge va réellement s'imposer et forcer les derniers navigateurs et designers récalcitrant à s'aligner sur les standards CSS3 de Webkit sur lequel repose Edge, mais aussi Safari et Chrome.

Voici le détail des standards CSS à venir dans Edge et dans les navigateurs qui complèteront d'autres standards d'animation (SWF et vidéo) :






Ici, les limitations de Edge qui me semblent pérennisent néanmoins les autres formats (SWF et vidéo) :
  • La non prise en charge de l'interactivité vidéo dans tous les navigateurs rend le format Flash SWF encore un peu utile (même le logiciel Klynt qui aide à réaliser des webdocs en HTML5 compense les limites des navigateurs par du SWF) ;
  • la non prise en charge de la 3D interactive dans tous les navigateurs rend le format Air, SWF ou vidéo encore utile pour certains types de présentation avancés ;
  • La limitation des propriétés animables en HTML5 et la qualité des réalisations possibles en vidéo, rendent le format vidéo incontournable pour encore bien longtemps ;
  • Edge génère pas moins de 200Ko de librairies JS et CSS par animation. Les bannières Web et les animations simples réalisables en quelques lignes de CSS3 resteront sur d'autres standards, plus light ! Edge est adapté à un dispositif un peu plus immersif que du HTML simple.
Il reste à motiver Adobe pour continuer de faire évoluer cette suite Edge tools très prometteuse et à tous les webdesigners de suivre l'évolution maintenant incontournable des standards CSS via Edge tools... s'ils ne veulent pas coder ; )

Pour revenir plus en détail sur les différents outils de Edge tools, consultez également l'article suivant :
http://bloc-notes-arzhur.blogspot.fr/2013/04/edge-infographie-animee-html5.html

Pour en savoir plus sur l'architecture organique d'une animation Edge, consultez le site de David Deroedt, consultant Web chez Adobe :

http://www.dehats.com/drupal/taxonomy/term/55

1 commentaire:

  1. Le poids d'une animation peut etre un vrai probleme... il n'est pas rare d'etre par exemple tres limité pour réaliser des bannieres de pub. j'ai recemment fait une pub pour un spectacle destinée au site billetreduc.com, qui impose une taille max de 15 Ko (!) par pub... sans Flash impossible à réaliser... ni html5 ni gif n'aurait permis le meme resultat...

    RépondreSupprimer