lundi 18 mars 2013

Le cinéma français délaisse le scénario


Dans l'édition du Parisien de ce dimanche, une double page accuse les productions cinématographiques françaises de délaisser le scénario. Ce problème serait structurel au modèle économique français. Selon le journal, il est à l'origine de la baisse des fréquentations de 21% en 1 an !

Selon le parisien, les erreurs qui plombent le cinéma français sont :
- le manque de travail ;
- le mélange les genres ;
- les scénaristes mal payés ;
- un système sans sanction ;
- l'imagination en panne ;
- la frilosité des financeurs.

Il est vrai que les droits d'auteur, en France, sont répartis entre le réalisateur et le ou les scénaristes. Le budget limité consacré à l'écriture (en moyenne 1,5%) incite les réalisateurs à abandonner le partage de cette tache pourtant essentielle à la création d'une oeuvre universelle. Aux USA, le modèle économique offre un budget plus conséquent à l'écriture car une oeuvre qui ne marche pas fait réellement perdre de l'argent, là où en France, le système de pré-achat et d'aides rend cette précaution moins indispensable.

Mais il y a aussi le tabou français de croire qu'écrire une oeuvre, à plusieurs, lui confère obligatoirement un aspect trop ficelé, trop calculé, trop commercial. Les réalisateurs français rechignent à céder un peu de leur autorité artistique sur des règles académiques d'écriture, parce qu'il n'est pas de bon ton de céder à des règles commerciales. Mais ils oublient que l'intervention de scénaristes (scripts doctors) est avant tout une aide pour clarifier le propos du réalisateur et rendre l'oeuvre plus accessible et plus profonde, aussi.

La convergence du cinéma et des oeuvres réalisées spécifiquement pour le digital devrait renforcer l'intrusion d'équipes de conception et d'écriture de plus en plus pointues dans les productions classiques, et améliorer ainsi l'efficacité et l'originalité de certaines oeuvres. La baisse de fréquentation des oeuvres de cinéma n'est donc que passagère, jusqu'à ce que déferlent des récits inspirés de créatifs plus téméraires, probablement issus du Web.

Pour lire les articles du Parisien :

http://www.leparisien.fr/cinema/actualite-cinema/cinema-francais-des-faiblesses-qui-font-fuir-le-public-17-03-2013-2646643.php

http://www.leparisien.fr/cinema/actualite-cinema/le-cinema-francais-doit-se-remettre-en-question-17-03-2013-2646639.php


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire