dimanche 17 février 2013

Le court métrage est numérique


Le 35ème festival du court-métrage de Clermont-Ferrand vient de s'achever en annonçant une ère nouvelle pour la création audiovisuelle.

Cette année, pour la première fois depuis sa création, le festival du court métrage de Clermont-Ferrand a abandonné le format pellicule pour ne diffuser que des formats numériques, à l'heure peut-on le préciser, où un de ses fondateurs est également parti en retraite. Une page de l'histoire du cinéma argentique se tourne.

Le court métrage a traditionnellement fonctionné grâce au concours des régions, des télévisions mais aussi de marques comme Kodak qui n'ont jamais hésité à offrir du matériel et former les réalisateurs à la prise de vue. Il fallait le rappeler. Toute une époque qui laisse place désormais au numérique.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire