mercredi 2 janvier 2013

Workflow 2013 des publications digitales

Jusque fin 2012, nous pouvions encore privilégier les parutions pour Apple iOS (iPad), autonomes, encapsulées dans un seul objet, hébergées par Apple. Désormais, il faut compter avec le rattrapage engagé par Samsung notamment qui rogne sur le marché des iPads, en témoigne cet article de Capital :

http://www.capital.fr/enquetes/strategie/samsung-ses-investissements-monstres-commencent-a-payer-face-a-apple-799953

Comment, dans ce contexte, concevoir judicieusement une publication digitale ? Doit-on multiplier les mises en formes ? Doit-on privilégier un seul modèle ?

1) La ratio 4/3 vs 17/9 ?
Le modèle 4/3 de l'iPad se marginalise (de 60% à 50% en 2012). Mais, en attendant de pouvoir compter uniquement sur le modèle 17/9 des tablettes Samsung, il est nécessaire de concevoir qu'une mise en forme est désormais fragmentée. Vous allez choisir soit de privilégier Apple, soit Samsung, soit les deux en créant des parutions distinctes pour chaque environnement. Mais dans tous les cas, ne misez pas à 100% sur un ratio 4/3 exclusif à Apple. Prévoyez que le modèle actuel devra s'adapter au futur standard 17/9 qu'imposera désormais Samsung. Ainsi, si vous considérez aujourd'hui qu'une version pour iPad est nécessaire, et elle l'est encore bien sûr, organisez sa mise en page de sorte que le contenu principal puisse entrer dans un ratio 17/9, et remplissez les zones excédantes à l'aides de données amovibles ou concevez une zone utile commune et adaptez simplement l'emplacement d'éléments connexes (navigation, signalétique, gadgets) en fonction du périphérique. Ainsi, il vous sera plus facile d'adapter vos créations dans le cadre d'une diffusion fragmentée, et de les migrer vers un ratio 17/9 lorsque Apple ne fera plus l'unanimité.

2) Encapsuler ou externaliser les médias ?
Concernant le mode d'encapsulage des informations. Vous pouvez également choisir entre tout embarquer dans l'application ou bien externaliser les médias grâce à des solutions telles que Adobe DPS ou Aquafadas DPS. Ces deux dernières solutions offrent une souplesse intéressante dans le cadre d'une fragmentation des affichages. Vous pouvez en effet mettre en forme une seule fois le contenu et l'invoquer depuis chaque configuration puisque votre parution est commune et externalisée sur un serveur distant (chez Adobe pour Adobe, sur votre propre hébergement pour Aquafadas). La même parution est appelée par l'application que vous avez créée et que le lecteur aura préalablement installée sur son périphérique. Cela est absolument incontournable pour les applications qui gèrent des périodiques ou des collections. L'application, en effet, n'aura pas à être rechargée à chaque notification de nouvelle parution. Seul le magazine appelé sera ajouté dans la liste des parutions disponibles dans l'application et importé uniquement si le lecteur le demande. Dans le cadre d'une migration progressive des parutions de l'iPad vers Android, il est souhaitable d'externaliser les médias sur un serveur dédié le plus indépendant possible afin de s'affranchir de toute dépendance à un OS qui pourrait vite apparaître désuet.

3) Réserver les parutions aux tablettes ou inclure, dans le plan de diffusion, les futurs ordinateurs tactiles ?
Indépendamment des tablettes, les ordinateurs pourront aussi bientôt bénéficier des oeuvres tactiles et des applications mobiles. Elles seront jouées à travers le navigateur (sous la forme d'extensions) ou directement sur le bureau (sous la forme d'applications). Prévoyez, par conséquent, que vos parutions devront aussi être disponibles sur ces systèmes, via un exécutable Java ou Air, que les développeurs de logiciels ne tarderont pas à intégrer dans leurs solutions de publication pour l'instant réservées aux systèmes mobiles iOS et Android.

Pour résumer, notez qu'il est nécessaire de localiser ses parutions sur un serveur distant, indépendant d'un service propriétaire (type Apple), afin de la pérenniser. Et dans le meilleur des cas de les associer à des routines de mise en forme côté serveur développées en PHP/MySQL qui simplifieront la gestion de la mise en page, indépendamment d'un outil propriétaire exclusif à un OS (type Apple iBooks Author). Des développements sur mesure peuvent être déployés selon vos procédés de diffusion. Contactez, de ma part, vos fournisseurs de solutions DPS pour en savoir plus à ce sujet.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire