lundi 30 janvier 2012

Google Dart, la fragmentation des standards se poursuit


Fin 2011, Google annonce un nouveau langage conçu pour remplacer le Javascript (composante s'il en est du HTML5 dont la norme devrait être arrêtée en 2014). Le nom de ce langage est DART. DART offrirait de multiples solutions qui combleraient les lacunes du Javascript.

Voir le site officiel de DART :
http://www.zdnet.fr/actualites/html5-le-remplacant-de-flash-sur-la-video-volet-4-39754865.htm

C'est donc à peine si le HTML5 vient de confirmer qu'il serait structuré pour 2014 que de nouveaux standards viennent déjà le supplanter. Une nouvelle fragmentation qui se veut discrète pour le moment, mais quand on sait la prégnance des solutions Google désormais sur le Web (Chrome, Android), et la domination de la plateforme Android sur les nouveaux supports mobiles, nous ne pouvons que deviner que les services développés en DART imposeront la norme devant les solutions moins répandues des firmes Apple, Microsoft, et RIM.

Un langage qui va donc fragmenter une nouvelle fois la mise en forme des données sur le Web et incitera les développeurs à trouver les outils les plus homogènes et universels possibles. A priori, cela devrait donc encourager la création de sites encore plus simples que d'usage, en XHTML (avec un Javascript simple) mais accompagnés de modules connexes compilés et adaptés en fonction de la plateforme d'exécution (Apps, Dart, Javascript avancé, HTML5, Flash Air, PDF).

Plus que jamais donc, aucun format ne prévaut, et aucun de tous ne doit être abandonné.

mardi 24 janvier 2012

Des livres numériques pour l'école

Apple vient de lancer l'application iBooks author qui permet de publier rapidement un livre pédagogique sur l'Apple store. L'application tourne sous Lion uniquement et publie des livres numériques pour iOS5. Apple oblige aux éditeurs à proposer des contenus exclusifs. La firme prélèvera également 30% de leur prix de vente :
http://itunes.apple.com/fr/app/ibooks-author/id490152466?mt=12

Après la musique, les applications, la téléphonie et bientôt les vidéos, Apple lorgne désormais sur l'éducation. Le remplacement du cartable traditionnel par une tablette est une idée révolutionnaire attendue de longue date. La voici formalisée.

Incontournable d'un point de vue pratique, mais aussi d'un point de vue pédagogique. Les contenus multimédia remplaceront au fur et à mesure les bons vieux livres de papier. Les élèves pourront facilement contribuer à l'édition d'un projet éditorial à moindre coût pour l'établissement et valorisant pour eux-mêmes.

Mais les institutions seront-elles prêtes à se soumettre aux vindications de compagnies privées et étrangères ? Le prix prohibitif du matériel Apple sera-t-il accessible pour toutes les écoles ? Et l'accès bridé aux contenus multimédia gratuits (pas de player Flash ni autre technologie non acceptée par Apple) convaincra-t-il les ministères qui voudront ouvrir un champ libre à toute la culture ? D'autres marques ne manqueront pas de proposer leurs propres outils, plus ouverts et moins onéreux.

Si Apple, une fois de plus, ouvre le bal, la solution universelle en définitive ne sera peut-être pas la sienne. De nombreux livres numériques peuvent en effet être publiés dans un format plus ouvert et plus universel que le format d'application Apple : PDF, e.folio, applications hybrides iOS/Android, modules Flash/Air, sites en HTML5.

Une affaire à suivre donc, mais dont nous retiendrons au moins la judicieuse idée de nous concentrer désormais sur le e-publishing ; )

Solutions classiques de e-publishing :
  • Indesign et Ave d'Aquafadas DPS
  • Indesign et efolio d'Adobe DPS
  • Indesign et les PDF interactifs
  • Applications iOS/Android en Flash/Air
  • Applications iOS/Android en HTML5/CSS3/Javascript
  • iBooks author

jeudi 5 janvier 2012

Calculez vos droits DIF à la formation continue

Le marché du travail bouge (reclassement, besoin de nouvelles compétences). Les techniques évoluent (HTML5, Flash/Air, e-publishing, vidéo reflex, 3D, réalité augmentée, comunity management). Une formation s'impose peut-être ! En France, la formation continue est un droit.

Etes-vous éligible au DIF (droit individuel à la formation) et combien d'heures pouvez-vous obtenir ? Si la question est évidente pour les salariés de longue date en CDI, elle l'est moins pour les contrats partiels. Voici comment calculer vos droits. Vous pourrez ensuite obtenir gratuitement une formation en vous inscrivant auprès d'un centre agréé, tel que :
Un salarié en temps plein cumule 20 heures par an.
Il faut donc calculer combien d'heures vous avez travaillées en tant que salarié.
Ensuite, appliquez une règle de trois. En somme, vous disposez de 20 heures cumulées de DIF pour 1820,04 heures travaillées annuel (base de calcul d'un temps plein à l'année). Pour obtenir le total de vos droits, vous devez donc rapporter ce nombre d'heures au prorata des heures travaillées. Pour calculer vos droits, utilisez l'expression suivante :
  • (vos heures effectuées dans l'année) x 20h / 1820,04h = le nombre d'heures de DIF auxquelles vous avez droit.
Pour information, le DIF est maintenant cumulable sur 7 ans (140h maximum).

mardi 3 janvier 2012

RIM BlackBerry prépare un iPad killer


La fin 2011 fut désastreuse pour RIM et son BlackBerry dont les ventes chutent jusqu'à moins de 30 fois celles des appareils mobiles de la marque Apple ! Mais RIM n'a pas dit son dernier mot. Voici les options qui feront des futures tablettes RIM les meilleures solutions du marché d'ici peu de temps :
  1. La sécurité. RIM déploie un arsenal pour cibler le secteur Pro, incomparable aux solutions Apple et Android;
  2. La 3D. RIM intègrera des processeurs et des cartes 3D ultra performantes pour ce type d'appareils conférant de facto un aspect désuet à tout type de contenu exécuté sur les autres plateformes ;
  3. RIM reste la plateforme la plus fluide et stable pour les contenus développés en Flash ;
  4. Le catalogue d'applications actuellement faible va s'ouvrir aux applications développées pour Android et permet, grâce à Flash, d'embarquer les jeux et les services directement dans le navigateur ou, pour s'affranchir des contraintes de navigateurs, au format Air ;
  5. L'écran tactile est désormais intégré sur les nouveaux produits de la marque.

Quand d'autres marques misent seulement sur un écran un peu mieux défini...

Lire aussi :

http://www.capital.fr/enquetes/derapages/pourquoi-blackberry-ne-repond-plus-687572?xtor=EPR-226