jeudi 1 novembre 2012

L'Ultra HD (le 4K domestique)




Les salles de cinéma proposent désormais une projection 4K, dans les salles équipées. Les fabricants d'écrans de salon proposent, eux, des résolutions Ultra HD. Quelle différence y a-t-il entre 4K et Ultra HD ? En voici la définition.

C’est en 2010 que Panasonic a lancé le premier téléviseur Ultra HD, de résolution 4 fois supérieure aux écrans full HD. Depuis, Sony a lancé son projecteur vidéo Ultra HD et un écran Ultra HD à partir de 25 000 dollars. Canon a lancé une caméra vidéo 4K (la C300 et la C500) dont le boîtier nu vaut seulement 12 000 euros, et un appareil photo Reflex 4K (le EOS 1D-C). LG propose à son tour un écran Ultra HD à partir de 20 000 dollars. Même la très compacte et mobile caméra Gopro utilisée par les sportifs de l’extrême enregistre désormais en 4K. Apple, enfin, avec ses Macbook Pro à écran Retina est également conforme 4K, à partir de 2500 dollars. Un écran Ultra HD offre une image d'une résolution telle qu'on pourrait la confondre à l'image projetée par la fenêtre de votre salon, comme en témoigne cette photo de l'écran LG :

Côté cinéma, désormais, lorsque vous réservez une place en ligne, on vous propose avec ou sans 4K, de la même manière que vous pouvez choisir un film projeté en 2D ou en 3D. Le dernier James Bond est distribué, par exemple, dans les deux standards. Le 4K, s'il est en théorie de définition proche du cinemascope, en réalité, la profondeur de couleurs, l'absence de rayures et la stabilité de l'image en font un rendu offrant un bien meilleur ressenti.


Voici un schéma récapitulatif des différentes résolutions types extraite du wikipédia :


Resituons à présent les différentes résolutions connues pour mieux comprendre ce qui distingue en réalité le 4K et l'Ultra HD. D'abord, comprenons que 1K signifie 1000 pixels/ligne environ. On distingue donc plusieurs résolutions cinématographiques sous les appellations 2K, 4K et 8K. Chaque résolution supérieure multiplie la précédente par 4 (2 fois en largeur et 2 fois en hauteur).

Mais, le nombre de pixels désigné par 1K, 2K, 4K ou 8K ne renseigne pas sur les proportions réelles de l'image. Les résolutions cinéma de ratio 1.88 ou 2.35 proposent des rapports différents en effet des écrans domestiques calés eux sur le 16/9, de ratio 1.77.

Le Consumer Electronic Association (CEA) a donc défini une nouvelle norme pour distinguer le 4K à usage domestique (3840x2160 à 1.77) du 4K à usage cinématographique (4096x2160 à 1.89), afin de prévenir toute confusion, de la même façon que full HD (1920x1080 à 1.77) avait été créé pour la distinguer de la norme cinématographique 2K (2048x1080 à 1.89).

Le 4K domestique de ratio 16/9 sera donc désormais désigné par le terme Ultra HD. Cette appellation devrait par conséquent déferler dans la plupart des nouveautés audiovisuelles en devenir : appareils photos reflex, caméras vidéo, écrans TV, ordinateurs, tablettes et projections cinéma.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire