mardi 2 octobre 2012

Le social gaming



Après le serious game (jeux intelligents), voici le social gaming (jeux sur réseaux sociaux).

Les ventes de jeux vidéos traditionnels et de profil souvent très masculins dégringolent de 25% cette année au profit des jeux en ligne, plus simples, plus familiaux et disponibles sur les réseaux sociaux, comme en témoigne cet article de Capital :

http://www.capital.fr/enquetes/strategie/comment-le-social-gaming-revolutionne-le-jeu-video-763149

Ces jeux fascinnent et utilisent le même modèle économique que celui qu'appliquent Apple et Google sur les applications mobiles. Le diffuseur, en l'occurrence Facebook, retient sur le chiffre d'affaire généré par chaque jeu une coquette commission de 30%. Le reste va directement dans la poche de l'auteur ou de l'éditeur du jeu.

Comment produire ces jeux ? Les jeux de Facebook utilisent soit une technologie HTML5 basée sur du Javascript et notamment la classe easeJS que l'on retrouve en partie dans la nouvelle mouture de Flash Pro CS6 ou sur le site http://www.createjs.com/#!/CreateJS. Pour des jeux HTML5 élaborés, le développement se fait en dehors de Flash bien sûr. Les jeux peuvent également être développés au format Flash SWF directement, souvent utilisé encore au sein de Facebook. Ce standard offre de bien meilleures performances mais les jeux ne seront pas disponibles dans certains navigateurs mobiles. Ils pourront en revanche être déclinés sous la forme d'une application indépendante, qui échapera par ailleurs à la commission de Facebook, mais pour passer alors sous le contrôle de Apple ou de Google.

Pour en savoir plus sur easeJS et Flash Pro CS6, consultez l'article suivant :
http://bloc-notes-arzhur.blogspot.fr/2012/08/formation-video-flash-cs6-et-export.html

Pour en savoir plus sur "comment insérer du Flash sur Facebook ?", consultez l'article suivant :
http://bloc-notes-arzhur.blogspot.fr/2011/08/23-inserer-du-flash-sur-facebook.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire