vendredi 26 octobre 2012

HTML5 : état des lieux

La société BULL a invité sa clientèle aujourd'hui à une présentation sur l'état des lieux du HTML5, porte d'Italie, à Paris, à l'occasion du lancement de Microsoft Windows 8 et d'Internet Explorer 10. Et, quelle surprise ne m'a-t-il pas été de voir BULL, grand défenseur du HTML5, conclure par ces quelques mots :

"Flex est une excellente solution cross-plateforme en attendant que HTML5 soit prêt en 2025 !"

Comment, un pro HTML5 peut-il finalement préférer la technologie Flash au HTML5 lui-même ? Analyse :

1) Wikipédia pour qui HTML5 est conçu n'utilise pas HTML5.

2) Google qui traite des milliards de données chaque jour n'intègre de HTML5 que le drag and drop dans GMail ou le stockage offline de données dans Maps.

3) Facebook a bien tenté l'expérience HTML5 en déployant un arsenal d'outils, mais vient de changer son fusil d'épaule et a abandonné HTML5 au motif que l'ergonomie tactile n'y est pas prise en charge et que de nombreux problèmes de sécurité persistent.

4) Twitter demeure en XHTML.

5) Youtube a bien développé un site en HTML5, mais ne l'active pas par défaut.

6) Les seuls sites full HTML5 sont en fin de compte des sites d'intéressés (Micrososft, Apple, les tutos HTML5). Micrososft et Apple ont tout à gagner à rendre les technologies comme Flash caduques. Cela oblige les utilisateurs à passer par leurs stores. Les sites de tuto HTML5, naturellement, sont en HTML5.

Les grands sites donc n'adoptent pas le HTML5, même si leur doctype nous ferait penser le contraire. Le HTML5 ne gère pas le multitouch, il pose de gros problèmes de sécurité qui obligent le W3C à reporter sans cesse la livraison du cahier des charges. HTML5 reste de toutes manières subordonné à du Javascript, jugé par ailleurs trop verbeux et peu puissant par les vrais programmeurs.

Pour toutes ces raisons, nous devons croire que HTML5 est intéressant mais ne doit pas être utilisé tout de suite. Il sera probant dans les sites de texte dans quelques années, vers 2020-2025 donc, à en croire les spécialistes. Je parierai personnellement plus sur 2020 (Le W3C valide fin 2014 la norme, comptons 2 ans pour le développement des mises à jour navigateurs + 4 ans pour que les utilisateurs les installent). En attendant de pouvoir reproduire en HTML5, ce que nous ne faisions déjà mieux 20 ans plus tôt en Flash, nous conviendrons qu'il est souhaitable de rester sur du XHTML, amélioré ça et là par des JQueries et du Javascript, compatibles, eux. Et compensons les limites des navigateurs de moins en moins utilisés, par les prouesses des formats compilés que sont désormais les applications fixes et mobiles du Web 3.0 (voir aussi l'article précédent sur Microsoft Windows 8).

Pour réaliser des applications, utilisez :
  • Microsoft Virtual Studio (pour Windows) ;
  • Flex Apache (pour iOS, Mac OS, Android, Windows) ;
  • Adobe Flash Pro et Flash Builder (pour iOS, Mac OS, Android, Windows) ;
  • Eclipse (Android) ;
  • PhoneGap (iOS, Android, WebOS).
HTML5 est un standard vivant (trad. "living standard"), sur lequel, comme les précédentes versions de HTML, on ne peut et on ne pourra jamais se fier à 100%. Son intérêt reste avant tout axé sur une amélioration importante de la sémantique pour les sites de texte et sa compatibilité avec les applications mobiles encapsulées, pas sur des développements natifs.

Nous retiendrons cela dit quelques aspects prometteurs de la norme, lorsque celle-ci sera donc intégrée par tous :
la sémantique des données bien sûr,
les formulaires graphiques,
la gestion du multi-processoring,
les websockets (équivalent AJAX),
le drag and drop,
le webstorage (SQLLite embarqué dans les navigateurs),
le canvas.

Voici un tableau récapitulatif des fonctionnalités de HTML5 intégrées par les navigateurs actuels mais qui vont encore évoluer dans le temps et ne seront pas tous gérés de la même façon. Pour un lissage de la norme, c'est là qu'il faudra attendre 2025.


Vivement 2025 ! Et surtout, vive Flex ! Avec Flex, Flash Pro et Builder donc, vous pouvez continuer à produire tranquilles ; )

2 commentaires:

  1. qui utilise html5 -> Micrososft, Apple, les tutos HTML5

    tellement vrai ^^

    RépondreSupprimer
  2. "Flex est une excellente solution cross-plateforme en attendant que HTML5 soit prêt en 2025 !"
    du miel pour mes oreilles :-)

    RépondreSupprimer