lundi 25 juin 2012

MacBook Pro classique ou Retina ?

Apple vient de présenter sa nouvelle génération d'ordinateurs portables professionnels. L'un adopte une architecture classique et conservatrice (connectiques nombreuses, graveur DVD, batterie amovible), l'autre favorise les images de grande résolution (5 millions de pixels), la mobilité (ultra plat et peu de connectiques, pas de lecteur DVD, batterie changeable uniquement via Apple) et un disque dur puissant et rapide. Lequel choisir ?

Le MacBook Pro Retina est évidemment le plus puissant mais accessoirement le plus cher. Le MacBook Pro classique reste le plus accessible et polyvalent en configuration de base.

La résolution généreuse du Retina implique l'utilisation d'un meilleur processeur, d'une meilleure carte graphique, d'un disque plus rapide. C'est le cas dès la première configuration de la version Retina. C'est aussi ce qui en fait légèrement gonfler le prix. Mais, qu'implique réellement une résolution d'écran de type Retina ? Est-ce un vrai bénéfice ? La configuration est-elle réellement plus performante eut égard à la consommation d'un écran Retina ?

- La version Retina



Un écran Retina signifie des risques de surchauffe, des risques d'image rémanente sur l'écran HD une fois celui-ci éteint, des risques d'usure prématurée de la plupart des composants (processeur, carte graphique, disque dur, batterie, pixels de la dalle qui constituent l'écran, etc). Et donc, un coût d'entretien et une vétusté programmée plus élevés à terme, surtout pour une machine qui vous oblige à passer par Apple à chaque intervention. Les composants y sont pour la plupart soudés ! AppleCare requis !

Par ailleurs, une telle résolution engendre que les sites Web (conçus pour une fenêtre presque 4 fois moins grande) n'apparaîtront pas dans leur définition réelle, mais interpolés* (*corrigé selon les commentaires ajoutés en bas de cet article) et donc moins nets (surtout vrai au niveau des textes, des libellés des liens dans vos applications et votre navigateur). Si vous travaillez souvent à partir de captures d'écran, vous serez désagréablement surpris de voir que vos captures sont interpolées et crénelées là où dans un système classique elles restituent fidèlement l'écran.

Un ralentissement de l'affichage des pages Web et du framerate des animations semble également apparaître du fait de cette interpolation. Elle est déjà perceptible au simple redimensionnement d'une fenêtre de logiciel comme iPhoto, pourtant optimisé pour le Retina. Certes, la définition de l'écran peut être modifiée, afin de gagner en souplesse dans votre espace de travail jusqu'à 6 différentes résolutions en-deçà de ce que permet le Retina. Mais quelle que soit la résolution adoptée, le moteur Retina tourne perpétuellement et ne peut être désactivé. Il redimensionne dynamiquement les contenus pour les adapter à l'affichage, car même en faible définition, il faut bien gérer la trame fine des pixels que constitue l'écran physique de Retina, ce qui entraîne une perte significative des performances. Il n'est en réalité pas possible de s'abstraire de la résolution physique et fixe de l'écran Retina calé sur 2880 x 1800 pixels. Lorsque vous changez la définition de l'écran, le système simule les résolutions inférieures par mise à l'échelle du contenu de votre système, mais ne change en réalité aucunement votre résolution. Ainsi, lorsqu'un périphérique externe est connecté (vidéo projecteur, écran connexe), le système peut lui transmettre une image calquée sur celle du Retina et en l'adaptant à la résolution de l'écran connexe, mais tout cela induit de nombreux calculs et une grande perte de performances sur les animations et les redimensionnements de fenêtre. L'image projettée s'en résulte généralement très affectée (floue important, image extrêmement crénelée, typos absolument illisibles... en mode copie d'écran) pour des sorties inférieures au full HD (1920 x 1080px). Le Retina ne supporte que le mode "prolongement d'écran". Configuration de base, s'abstenir ! Pour des captures d'écran sans interpolation, il faut opter pour une résolution pleine où un écran 15" peut pour le coup devenir limite.



Enfin, le Retina ne possède pas de port Firewire, pas de prise réseau et un seul et unique Jack à partager entre entrée et sortie audio.

La minceur de l'appareil induit des craquements à chaque changement de position. Même en le maintenant des deux mains et en le gardant bien à plat. La structure semble sous tension tant elle est optimisée. Le volume est pour le coup très appréciable, mais la coque résistera-t-elle au temps ?

Sur les points positifs, relevons qu'il est en revanche gonflable à 16Go de RAM, intéressant pour le montage vidéo HD ou l'ouverture de plusieurs gros logiciels en simultané, ce qui est un peu plus limité sur le portable classique, plafonné à 8Go.

Le Retina dispose également d'une sortie HDMI utile pour un affichage sans perte sur un écran HD connexe, de bureau ou de salon où le modèle classique requiert un adaptateur et induit donc une légère perte de qualité.

L'option Retina offre un véritable confort de lecture et de consultation des médias. Mais, si c'est uniquement pour de la lecture de médias, autant rester sur un iPad 3 ! Cet avantage m'apparaît le plus accessoire bien que ce soit celui qui fasse l'objet du plan de com de Apple, pour cacher l'absence de connectiques probablement ; )

Autre aspect, Apple a lancé l'idée que les futures générations d'ordinateurs seraient clairement axées sur le modèle construit pour le Retina, à partir de 2013 probablement. En d'autres termes, les ordinateurs classiques risquent, prochainement, de ne pas être éligibles pour des évolutions futures de MacOS et des fonctionnalités particulières ne seront disponibles que pour cette nouvelle génération d'écran (voir aussi l'article "Ecran Retina : vers un Mac 3D en relief").

La structure plus fine de l'appareil est sensée le rendre plus vulnérable aux éventuelles torsions (d'où l'absence de modèle 17"). Mais l'appareil semble résister. Il apparaît alors réellement plus malléable et plus léger dans les transports : 6 mm et 500 grammes de moins, tout de même !

Parmi les avantages du Retina, rappelons que la faible épaisseur de l'appareil en fait un outil adapté pour les personnes sensibles des articulations. Ne pas lever systématiquement le poignet, à la saisie au clavier, peut en effet éviter des problèmes de tendinites, de frottement du bras et d’arthrose des phalanges ! Cela peut ne pas être négligeable non plus.

- La version classique


Le Macbook Pro classique apparaît le plus adapté cela dit pour un usage traditionnel, impliquant la gravure de DVD, la connexion à un réseau via prise LAN, l'accès à des périphériques firewire, l'installation de logiciels à partir de DVD, et la possibilité d'écouter au casque tout en enregistrant au micro. Si vous n'utilisez plus ces connectiques, inutile de vous focaliser sur ce modèle. Le modèle classique apparaîtra désormais plus utile comme solution hybride au carrefour des métiers et des besoins : dans une salle de réunion, dans une médiathèque ou en famille.

Le modèle classique offre toutefois un gros avantage sur le modèle Retina. Il peut embarquer un deuxième disque SSD en lieu et place du graveur DVD (une manoeuvre qui vous coûtera cher chez Apple ou que vous pouvez déléguer à un artisan de l'informatique au prix de la perte de toute garantie Apple sur votre produit). Un confort qui vous permet de réserver un disque SSD de 512Go pour le système et un second, physique, pour vos fichiers.

Attention enfin, si le modèle classique bénéficie d'une meilleure performance d'affichage du fait de sa résolution limitée, elle conserve une résolution maximale de 1440 x 900 pixels, peu idéale donc pour de la production audiovisuelle HD qui requiert 1920 x 1080 px minimum de définition.

- Conclusion


La vraie question qui se pose est la connectique et l'encombrement : puis-je me passer des connectiques traditionnelles ? Ai-je besoin d'une prise HDMI ? Dois-je réduire l'encombrement ? Si oui, prenez le modèle Retina qui offrira un moindre encombrement et, accessoirement pour vos présentations, une plus belle image. Si non, restez sur le modèle classique, plus lourd, mais plus flexible et familial.

1) Si vous êtes photographe, vidéaste, graphiste print ou gamer. L'écran Retina apporte un confort d'utilisation qui convertie immédiatement votre poste mobile en plateforme de production audio-visuelle nomade. Un usage pro supporte implicitement le coût que peut éventuellement engendrer une vétusté programmée ou des accessoires plus gourmands. L'encombrement gagné sur l'épaisseur de l'ordinateur compensera cela dit l'obligation de se déplacer avec des accessoires (adaptateurs et connectiques notamment). Des accessoires eux-mêmes très consommateurs de ressources et qui contribuent à une surchauffe inutile de la périphérie de l'ordinateur et indirectement de son coeur. Attention notamment à ceux qui projettent par exemple de travailler en réseau via un adaptateur Ethernet ! Ca chauffe dur !

2) Si vous réalisez des présentations bureautiques, Web ou digitales HD (1920 x 1080 pixels), sans nécessiter l'option Retina mais d'un environnement ultra compacte, prenez le Retina et désactivez l'affichage haute définition. Les présentations que vous réalisez à destination des écrans classiques (Web grand public, tablettes mobiles, Slides PowerPoint, PDF pour écran) requièrent une définition HD, et le modèle classique apparaît insuffisant, limité à 1440 x 900 pixels. Ici, vous réduirez simplement la résolution de l'écran Retina dans les préférences du système. L'ultra légèrté de l'appareil en fera un outil vraiment idéal pour de la production courte (c-à-d pas de gros stockage de fichiers) et nomade.

3) Si vous réalisez des présentations bureautiques, Web ou digitales HD (1920 x 1080 pixels), sans nécessiter d'un environnement ultra compacte, prenez le classique et connectez un écran HD calibré. Votre environnement de travail sera scindé en deux écrans : l'écran du modèle classique pour l'interface logiciel et les outils, l'écran connexe HD calibré pour vos créations. Les photographes, graphistes et vidéastes utiliseront l'adaptateur HDMI du modèle classique qui offrira une restitution correcte de l'image sur un écran tiers, calibré et supérieur à 15" ! Vous remplacerez éventuellement le graveur de DVD par un second disque SSD pour une plus grande productivité et une meilleure organisation de vos fichiers. Vous pouvez aussi choisir un iMac pour une configuration moins nomade, ou un MacBook Air pour une configuration plus légère encore que le modèle Retina, attention cela dit aux performances du Air.

4) Si enfin vous nécessitez une grande connectivité et une bonne interopérabilité avec d'autres utilisateurs (en bibliothèque, en salle de réunion, à l'accueil d'une entreprise), sans pour autant produire en HD, restez sur un modèle classique isolé. L'absence de connectique firewire, de graveur DVD, de prise réseau, sur le modèle Retina, risque de bloquer certains utilisateurs. En famille également, l'option classique rend l'appareil plus facilement utilisable par toute le monde, pour les loisirs et les études.

En somme, l'option Retina apparaît presque accessoire puisque les vrais pros utiliseront de toutes façons un écran connexe calibré HD, qu'il soit relié en DVI ou en HDMI. La véritable évolution reste donc la réduction du nombre de connectiques et le faible encombrement de l'appareil. Ce qui influe sur son confort d'utilisation.

L'écran Retina apparaît davantage comme un pas technologique stratégique pour Apple que réellement utile pour ses utilisateurs. Apple signe une nouvelle génération d'écrans, d'outils, de standards et donc, de contenus et d'usages. Il s'agit pour Apple de couper si possible l'herbe sous le pied de ses concurrents. Les utilisateurs qui souhaiteront bénéficier d'une qualité d'affichage améliorée pour une future génération de publications exclusives, produites par des Macs et pour des Macs, finiront par consommer Apple, comme ce fut le cas pour iPod et iPad.

Pour tester les performances des deux machines, consultez les liens suivants qui affchents des animations en HTML5 :

Animations au standard HTML5 SVG
http://edge.adobe.com/showcase.html

Animations au standard HTML Canvas :
http://createjs.com/#!/EaselJS

Lire aussi :
http://bloc-notes-arzhur.blogspot.fr/2012/02/le-projet-full-cloud-des-firmes.html

Le concept du Google Chrome Pixel, un MacBook Pro Retina tactile :
http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=d2dhMKSKGBg

12 commentaires:

  1. Je suis d'accord avec toi : pour des vidéastes, photographes et graphistes print (encore que…), le Retina est une belle option ; pour les web, publication numérique et design d'interface (où on travaille au pixel près), l'écran du Retina sera une contrainte… pour quelques années, en attendant que ça deviennent la norme… !

    Tu parles à peine du prix, mais c'est pour moi un gros point. Je conseillerais plus un MacBook Air (avec écran externe) à un graphiste qui fait de la vidéo en dilettante car 3 fois mois cher ! Et la rapidité du SSD compense la faiblesse du processeur. Je connais un photographe qui à quelques dizaines de milliers de RAW dans Lightroom et qui peut défiler sans à-coup sur un MacBookAir de l'année dernière ! En plus les écrans sont déjà à 135 dpi (MBA 11”) ou 128 dpi (13”). Pas «si» loin du 220 du Retina.

    En revanche, ce que tu dis sur le rendu web n'est pas tout à fait vrai. Le Retina est réglé par défaut comme s'il avait une taille d'interface classique, juste deux fois plus fine. Du coup, les sites web sont bien affichés à la bonne taille et les typos sont parfaitement lissée. En revanche, les images sont sur-échantillonnées (1 pixel classique = 4 pixels Retina) ce qui peut les rendre pas vraiment attractives (le même problème qu'entre un iPad 2 et 3 ou qu'entre iPhone 3G et 4). Mais depuis la sortie de l'iPhone 4, on peut «rétinifier» les site en doublant la taille des images et en les insérant réduite à moitié. En publication numérique d'ailleurs, on conseille de travailler à 144 dpi minimum.

    Donc la tâche est un peu contraignante, mais pas difficile pour le web. Le reste, c'est le Mac qui s'en occupe.

    D'ailleurs, j'ai trouvé un PDF qui explique comment «rétinifier» les sites selon les sources :
    http://mir.aculo.us/2012/06/26/flowchart-how-to-retinafy-your-website/

    RépondreSupprimer
  2. En effet. Ce que tu soulignes est très juste concernant la partie Web. Mais revient au même de mon point de vue, puisque ce que nous voyons à l'écran n'est pas l'image réelle telle qu'elle a été échantillonnée dans le cas de la conception d'un Site web par exemple. C'est donc bancal pour du Web. La conclusion est la même. Merci Hervé pour ces précisions.

    RépondreSupprimer
  3. Petit bilan d'utilisation 9 mois après sa sortie, vous êtes assis ?
    - 3 pixels grillés sur l'écran
    - image fantôme persistante
    - conflit entre wifi et bluetooth qui déconnecte la souris intempestivement malgré les pîles neuves de grande marque.
    - Câble du chargeur fondu et auto-déchirant, malgré une utilisation précieuse.
    - Doc qui saute à chaque démarrage de l'OS.
    - clavier qui craque à chaque déplacement tant l'engin est compacté et sous tension.

    Apple a remplacé l'écran, devenu plus jaune pour le coup.

    Apple n'assume pas, en théorie, le remplacement de problèmes physiques externes apparents (câbles auto-déchirant).

    Mon prochain Mac sera un PC !

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour merci pour ces conseils:je pense acheter macbook air 2013 ou macbook pro classique 15 quand pense tu?

    RépondreSupprimer
  5. cela dépend de l'usage. le classique convient mieux à une utilisation professionnelle. Le MBA, malgré ses récents déboires sur le wifi, semblent-ils résolus, est très léger et confortable pour un usage surtout Web et bureautique. Ne compte pas gérer des médias riches ou des jeux sur un MBAir. Et pour ton MBAir, prévois de booster la RAm à 8Go. En dessous, l'appareil sera peu évolutif et vite obsolète, dixit les conseillers Apple eux-même !

    RépondreSupprimer
  6. Dossier très intéressant, merci.
    Toi qui a l'air de bien t'y connaître, je dois acheter un nouveau portable pour du graphisme print et plus accessoirement web. J'hésite entre un macbook classique (13.3" LED - Core i7 à 2,9 GHz - 8Go de RAM - DD SATA 750Go) et un macbook retina (13.3" Retina Core i5 à 2.4 GHz - 8Go RAM - SSD 256 Go). Les deux étant au même prix (1424€), lesquel me conseillerais-tu ?

    Par ailleurs, tu parles de passer sur PC. J'ai toujours peur qu'un PC portable tienne moi longtemps sur la longueur qu'un mac mais peut-être que je me trompe. Tu aurais des PC portable intéressant à proposer ?

    RépondreSupprimer
  7. Ce dossier date maintenant de 18 mois. L'informatique évolue et les nouveautés sont à prendre en considération par rapport à ce qui est évoqué ici. Néanmoins, je maintiens que le MBP offre un bon confort bien qu'il reste un outil très fragile et cher. Je pense que l'on doit pouvoir trouver l'équivalent en PC à ce jour, si l'on accepte de réduire ses performances à cause d'un antivirus qui tourne perpétuellement. C'est le point faible du PC, à mon sens. Le modèle Retina est très peu évolutif car tout est soudé ! Il faut le savoir. Ce n'est pas le cas du modèle classique ou PC. Pour du Web, le modèle classique permet de réaliser plus facilement des captures d'écran sans perte, là où le Retina ne le permet qu'en définition maximale et sur un 15 pouces, c'est du coup trop petit pour travailler. Pour du Web pur et avec une bonne performance, probablement que le MBP classique peut convenir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour ces conseils !
      Et un PC sur Ubuntu ne serait-il pas la solution pour éviter d'avoir un antivirus qui tourne sans arrêt ?

      Supprimer
  8. 2 ans et demi après mon acquisition, je peux témoigner de nouvelles déconvenues avec mon MBP Retina. Ecran usé par les touches du clavier qui entrent en contact avec l'écran lorsque celui-ci est replié. Arrêt intempestif de l'alimentation à une charge supérieure à 35%. Conflits permanents entre bluetooth et wifi. Haute résolution inutilisable compte tenu de la petite taille de l'écran. Mon écran reste toujours en sous-échantillonnage sinon l'affichage est trop petit. Mais, je n'ai trouvé aucune machine si mobile et à performances équivalente. Et ça, ça n'a pas de prix.

    RépondreSupprimer
  9. svp que me conseillez vous de choisir entre MBP classique et rétina 2015 je fais de l'imagerie médicale merci

    RépondreSupprimer
  10. svp que me conseillez vous de choisir entre MBP classique et rétina 2015 je fais de l'imagerie médicale merci

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour, je vous invite à consulter les sites spécialisés Mac. Je n'ai pas de réponse actualisée pour vous satisfaire. Désolé. Bonne continuation.

    RépondreSupprimer