vendredi 21 janvier 2011

Le web documentaire



La notion de Web documentaire, apparue lors de la généralisation de la vidéo HD sur le Web (entre 2007 et 2009), reprend l'objectif fondamental de l'écriture documentaire tout en y apportant une lecture interactive, non linéaire. Elle permet de développer un sujet plus en profondeur que par les circuits linéaires que constituent la télévision traditionnelle ou les Blu-Ray et DVD.

Mais concevoir un bon Web documentaire requiert également une attention particulière sur sa dimension asynchrone et sa logique applicative.
L'asynchronisation désigne la possibilité de mettre à jour le contenu, dynamiquement, à chaque consultation et à chaque action du spectateur, sans avoir à redémarrer ou interrompre le cycle de la lecture. La logique applicative qui fait le succès de ces webdocs, vient de la valeur ajoutée induite par le traitement des données entrées par l'utilisateur (saisies manuelles, détection de son profil, géolocalisation, calculs, recherche, analyse) et l'analyse qui en est faite. Cette valeur ajoutée est un peu le retour sur l'investissement que doit offrir un projet qui sollicite gratuitement l'attention du spectateur sur une durée déterminée. Il en aura pour son argent !

Pour réaliser des web documentaires somptueux, en 2010 encore et d'autant plus si votre projet revêt un caractère événementiel (de courte durée), la technologie Flash est sans aucun doute la plus appropriée, car elle offre, dans un format compatible avec plus de 98% des plateformes, un contenu disponible en HD, riche en interactivité, et dynamique du fait de la promiscuité possible entre les données Flash et une éventuelle base de données.

Références de webdocs :
- Voyage au bout du charbon :
http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/visuel/2008/11/17/voyage-au-bout-du-charbon_1118477_3216.html
- Prison valley :
http://prisonvalley.arte.tv/?lang=fr

> Actualisation de cet article en 2012 : Lisez le livre référent sur le Web doc :
http://www.lulu.com/spotlight/mlietaert

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire